• EGYPTE - LES ACHATS DECONSEILLES

                Si beaucoup d’espèces animales sont protégées en Egypte, de nombreux spécimens terminent empaillés dans les souks Evitez d’acheter des produits fabriqués avec de la peau de gazelle, de crocodile, de serpent, ou de la carapace de tortue. L’ivoire, produit de la contrebande, provient du Soudan, de l’Ouganda ou du Kenya. Les échanges internationaux concernant ces divers produits sont interdits en vertu d’accords signés entre de nombreuses nations. Ils sont confisqués par les douanes, qui peuvent aussi sanctionner le délit par une amende.


    BAKCHICH

    Les guides locaux ne manqueront pas de vous rappeler l’essentiel. Le plus gros inconvénient des vacances en Egypte est peut-être le bakchich. Il est un peu différent du pourboire, qui s’accompagne d’un service ; il signifie littéralement « partager la richesse » et implique que les touristes doivent se soumettre à ce rituel, sans considération d’un service rendu ou même demandé. Concierges, contrôleurs, chauffeurs de taxis, skippers, chameliers, portiers et guides attendent un bakchich. Pourquoi pas ? Pour la majorité des Egyptiens , les voyageurs peu fortunés paraissent aisés. Ils ne sont pas exigeants. Il suffit de se procurer de la petite monnaie.

     

    PARFUMS

    Parfums et essences font partie de la culture égyptienne depuis l’ère des pharaons ; des résines aromatiques comme l’encens et la myrrhe constituaient alors d’importants produits commerciaux et servaient à momifier les corps des rois et des nobles. Des rues entières des bazars du Caire et d’Alexandrie sont consacrées à la vente de parfums, résines ou huiles. Les senteurs puissantes comme la rose ou le patchouli ont la préférence sur la fragrance plus subtile.


    undefined

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :