• Il est temps pour moi de préparer notre départ en vacances, direction l'égypte, retour prévu fin juillet.

    Croisière qur le Nil et séjour à Hurghada cette année.

    Décollage lundi de lyon.

    Si je peux, je me connecte et répondrais à vos messages.

    Je vous souhaite à toutes et tous de bonnes vacances pour celles et ceux qui partent et aux autres une bonne continuation.

    Le compte rendu se fera à mon retour ainsi que d'autres publications nombreuses et variées...



    14 commentaires
  • Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit



    Un clic sur l'image pour visionner






    diapo du net




    votre commentaire
    • Le Ramadan commence avec le croissant lunaire. Il y a 5 prières par jour, elles durent entre 3 et 5’ chacune. On peut choisir chacun une partie du Coran, celle qu’on veut, ensuite ce sont des prières imposées (la 1ère le matin, la 2ème à midi, la 3ème l’après-midi, la 4ème au coucher du soleil et la 5ème avant le coucher.
    • Chaque vendredi il y a la grande prière de la semaine à la mosquée, elle dure 30 minutes.
    • Avant la prière dans la mosquée il faut faire ses ablutions à la fontaine. On commence par les mains, la bouche, le nez, le visage, les bras, la tête et le reste du bras.
    • Pour la religion islamique on apprend la prière à l’âge de 7 ans, mais le Ramadan n’est pas obligatoire, c’est seulement à 11 ans que ça le devient.
    • Le Ramadan dure 40 jours, on ne mange ni ne boit durant le jour depuis le lever du soleil jusqu’au coucher.
    • Le muezzin appelle à la prière du haut du minaret. Il dit « dieu est grand, dieu est avec son prophète et on n’a qu’un seul dieu Allah, Mahomet est son prophète ».
    • A la fin du Ramadan, ils font une grande fête.
    • Un bon musulman doit faire au moins une fois dans sa vie le pèlerinage à la Mecque.
    • Dans la religion islamique, les femmes portent le voile sur la tête mais elles laissent apparaître le visage et les mains, inutile de se cacher le visage avec le voile qui tombe sur le visage, ce sont seulement celles qui veulent suivre certaines traditions mais ce n’est pas imposé par la religion.
    • La religion islamique permet à un homme de se marier avec 3 ou 4 femmes, ainsi si l’une vient à mourir il pourra toujours continuer à avoir des enfants et transmettre sa religion.
    • A la mosquée, on enlève ses chaussures avant d’entrer, il y a au centre une fontaine pour les ablutions. Celle que nous avons visitée au Caire (mosquée  amr ibn al-as ) est très grande et belle, elle a des colonnes en marbre, au sol beaucoup de tapis.
    • Ils font la prière face au Mihrab, c’est comme un mur en bois de cèdre avec une niche à prière, de chaque côté, un escalier en bois qui arrive à une petite plateforme depuis laquelle parle le « mufti » cela s’appelle le Mimbar. Il y a plus de mille mosquées au Caire.
    • Les femmes vont aussi à la mosquée, mais elles restent dans une partie sur le côté.
    • Dans la religion ont dit qu’il y a 5 piliers pour l’Islam, le 1er pilier est Mahomet, le     2 ème la prière 5 fois par jour, le 3 ème le jeûne, le 4 ème le pèlerinage à la Mecque, et le 5ème le don à la mosquée, car on doit donner chaque année 2,5 % du gain annuel).

     

    • Horus a comme emblème la tête de faucon, il porte sur sa tête la double couronne, celle de la basse et celle de la haute Egypte.
    • Horus avait comme épouse la déesse Hathor qui avait comme emblème la vache sacrée. Le dieu Horus a la tête de faucon est un dieu protecteur.
    • Osiris est le dieu des morts, c’est le 1er a avoir été momifié, la légende dit qu’il se retransforme après avoir passé les 12 h de la nuit. Il était le dieu le plus aimé des égyptiens car il était gentil.
    • Seth, lui était détesté des égyptiens car il était méchant. Il a jeté le cercueil qui contenait Osiris, Isis a repris le cercueil.
    • Seth a coupé le corps d’Osiris en 14 morceaux et les a éparpillés aux 4 coins du pays, Isis a retrouvé les morceaux sauf 1 (le sexe), mais comme elle voulait avoir un enfant elle en a façonné un dans de la terre  et la recollé, et elle eut un fils Horus.
    • La position d’Osiris est représentée les bras croisés sur la poitrine, on l’appelle la position Osiriaque, car c’est lui le premier qui l’a fait.
    • La déesse Nout est représentée avec le disque solaire sur la tête.
    • La déesse Hathor est représentée avec 2 cornes sur la tête qui représente les cornes de la vache sacrée.
    • Le sycomore était l’arbre sacré de la déesse Hathor.
    • Le scarabée était le dieu de l’éternité.
    • Le bélier était la divinité du dieu Amon.
    • Il y a des représentations de statues des dieux, certaines ont la barbe pointue droite, ce sont les dieux qui représentent la vie sur terre.
    • Les statues des dieux avec la barbe un peu recourbée vers l’avant représentent la vie dans l’autre monde, c’était pour les diviniser.

     

    • Pour la momification, on commence par enlever la cervelle puis tous les organes qui contiennent de l’eau, on met dans le corps du sel de natron et on laisse pendant 40 jours dans le sel. Ensuite on bouche tous les orifices avec de la cire pour bien  fermer le corps et on entoure le corps de bandelettes et on le met dans le cercueil puis dans le sarcophage.
    • 31 personnes portaient la barque sacrée sur laquelle était posée la divinité, c’était très lourd car elle était en or.
    • Le KÂ veut dire l’air, le BÂ veut dire l’âme, il est représenté par un oiseau. Le REP veut dire la peau, le BÂ devait aller chercher la momie pour sa résurrection. Pour descendre le sarcophage dans les tombes, ils construisaient 2 puits l’un à côté de l’autre qu’ils remplissaient de sable, ils posaient le sarcophage au milieu, puis ils creusaient des trous dans les puits pour que le sable s’écoule, ainsi au fur et à mesure, le sarcophage descendait.

     

    • Khéops : Il a fallu 2,5 millions de blocs de pierres qui pèsent entre 2 et 15 tonnes chacun sur 1 m 30 de haut. Ils commencèrent à bâtir en bas avec de la brique et de l’argile et montèrent étage par étage. Ils se servent aussi de l’albâtre égyptien, car c’est une pierre qui garde la fraîcheur.
    • A l’intérieur, ils ont retrouvé un sarcophage en  granit rose.
    • Elle est classée parmi les 7 merveilles du monde.
    • Les nécropoles se trouvent toutes sur la rive gauche du Nil.

     

    • Le sphinx représente la figure vivante du dieu Harmakhis, sa tête est entourée du mouchoir royal que l’on appelle le Némès.
    • Il est représenté avec une tête humaine pour la sagesse et le corps du lion pour la puissance. Quand ils l’ont découvert à Gizeh il était enterré jusqu’à la hauteur du nez.

     

    • A Saqqara, c’est là qu’ils ont construit la 1ère pyramide à degré de l’histoire égyptienne. Elle a été construite par l’architecte Imhotep. Elle a 6 degrés, on l’appelle la pyramide rouge, c’était celle du roi Xébèb.

     

    • A Memphis, c’est le seul endroit ou ils sont sûr que c’était la capitale, car ils ont retrouvé là des statues de tous les rois qui ont existé.
    • Memphis était la capitale de la nouvelle dynastie, de la 3ème à la 6ème dynasties. Ensuite, cela a été Thèbes (maintenant Louxor) la capitale jusqu’à la 19ème dynastie.
    • A Memphis étaient fabriqués tous les chars de guerre ainsi que les armes.

     

    • Ramsès 2 (19ème dynastie) a régné durant 67 ans, c’est le plus vieux roi.

     

    • En 1860, le temple d’Edfou a été découvert par le français Mariette, il a fallu 2 siècles pour le construire, il date de 237 avant J.C..

     

    • L’Egypte compte 68 millions d’habitants. La capitale est le Caire avec ses 19 millions d’habitants.
    • Les enfants apprennent l’anglais et le français dans des écoles privées qui sont nombreuses au Caire. Dès l’âge de 4 ans, ils apprennent le français, dès 8 ans c’est l’anglais.
    • Il y a une seule femme ministre d’Etat en Egypte, elle est ministre des affaires sociales. Le président se nomme Moubarak. Le pays comprend 27 gouvernorats gérés par des gouverneurs.
    • Presque toutes le femmes mariées portent le voile, même celles qui sont chrétiennes égyptiennes. Par contre, il y a beaucoup de jeunes filles qui sont habillées à l’européenne.
    • Il fait 47° à l’ombre l’été. Au sud, est cultivé le blé, le maïs, la canne à sucre. Au nord, au delta, c’est le coton et le riz. Les paysans possèdent leur terre, le gouvernement limite 50 m² pour chaque famille. Le 1er revenu pour l’Egypte est le canal de Suez, le 2ème le tourisme, le 3ème les ressortissants qui travaillent à l’étranger et qui envoient de l’argent, le 4ème l’agriculture et le 5ème le pétrole.
    • Le vendredi est férié, tous à la mosquée. Dans le secteur privé 2 jours, le vendredi et le samedi.
    •  
    •  

    • RockYou FXText
        



    magreb001.gif

     

    8 commentaires
  • Les égyptiens vivent sur 7 % du territoire.

    68 millions d’habitants dont 20 millions au Caire (la ville la plus peuplée d’Afrique et l’une des plus importantes du tiers-monde avec des densités atteignant dans certains quartiers atteignant dans certains quartiers plus de 150 000 habitant au km2), 6 millions à Alexandrie et 1 million à Assouan. En 1950 il y avait 25 millions d’habitants.

     

    Le lac Nasser mesure 550 km dont 350 km au Soudan. Ce lac a permis le sauvetage de 17 sites.

     

    60 % de la population est paysanne. Il naît 1 enfant  tous les 7 secondes. Il y a 6 à 12 enfants par famille.

    La croissance est de 1,2 millions d’individus tous les 7 mois.

     

    Revenus :

    1 – le canal de Suez ; 2 – le pétrole du Sinaï ; 3 – le tourisme ; 4 – l’agriculture.

     

    Attentats en 1992 et 1997. Très instable au niveau touristique, donc le pays essaie de se retourner vers l’industrie : raffinerie de fer, usines de briques rouge…

     

    Un canal d’irrigation a été creusé près du Nil pour l’irrigation des cultures. Les paysans possèdent leur terre.

     

    Un âne coûte 400 000 livres.

     

    Les maisons sont en terre cuite et le toit recouvert de paille, de tige de canne à sucre et de feuille de palmier.

    Le soir la femme prépare la farine et le matin fait son pain.

    Ils se marient entre eux. Ils sont très traditionalisteS.

    Le nord est plus moderne. Le sud est moins évolué : illettrisme, chômage (2 millions actuellement).

     

    L’école est obligatoire jusqu’à 14 ans, la scolarité + l’université gratuitEs.

    Le service militaire : 1 an Pour les soldats ou 3 ans pour les officiers. Dispense pour le fils unique. La fille effectue un service social pendant 1 an.

    Les égyptiens partent pendant 10 ans à l’étranger pour gagner de l’argent.

    Ils se marient beaucoup plus vieux car cela coûte cher. Le futur marié règle tout sauf le trousseau, le mobilier.

     

    150 000 livres un appartement : 33 333 euros ou 222 000 francs.

     

    Le salaire d’un fonctionnaire d’Etat est de 1 000 à 1 200 livres = 245 euros. Ils ont souvent un autre boulot en parallèle : taxi, boutique…

     

    Le divorce augment. La loi pour le divorce date de 1998. Pas de concubinage.

    Evolution depuis 1960, plus de Tchador. Elle vote et a le même salaire que les hommes.

     

    Le vendredi prière de midi à la mosquée la plus importante. Dimanche non travaillé.

    15 % de copte orthodoxe. Pas beaucoup de juif.

    La prière 5 fois par jour. Pas d’obligations pour les femmes d’aller à la mosquée car déjà le boulot + la maison + les enfants.

    La femme mariée est en noir et les autres habillées de couleurs plus claires.

     

    1 L d’essence = 2 L soit 1/2 euro.

    Egypte-12.gif

    votre commentaire
  •          Parmi les en-cas vendus dans la rue figurent les tamaiyah (ou falafel, répandus dans tout le Moyen-Orient), savoureux beignets de pois chiches ou haricots blancs écrasés, parfumés aux herbes et aux épices Autre spécialité de la rue, le kushari réunit nouilles, riz et lentilles, rehaussés d’une sauce épicée à la tomate. Le plat national, le foul, est un mélange riche et parfumé de fèves macérées avec de l’huile de sésame, du citron, du sel et du poivre, et servi avec de la salade et du pain. Parmi les sauces relevant certains légumes et salades, citons la tahina, à base de graines de sésame, et le baba ghanoug, à base d’aubergine et de tahina.

     

             Pour les Egyptiens moyens, la viande est un plat de choix, réservé à certaines occasions. Agneau, mouton, poulet et pigeon sont le plus couramment consommés. Servis dans la plupart des restaurants, les kofta, kebab et shawarma sont généralement à base d’agneau. A Alexandrie ainsi que sur la côte de la mer Rouge, le poisson, abondant et varié, se sert souvent grillé, mais la tilapia (perche du Nil) figure également au menu des restaurants du Caire et des villes de la vallée du Nil. Les desserts, souvent collants et sucrés, se composent de plusieurs couches de pâte et de miel.

     

             Les hôtels accueillant surtout une clientèle étrangère, offrent une cuisine internationale généralement sous forme de buffets. Bien que les Egyptiens ne consomment pas de produits à base de porc, les principaux hôtels proposent saucisses, bacon et salami au buffet du petit déjeuner.

     

             L’interprétation souple de l’islam en Egypte explique que l’on y trouve davantage d’alcools que dans la plupart des autres pays islamiques. D’ailleurs, le pays produit du vin, de la bière et des spiritueux. Une des bières égyptiennes est la Stella Pilsener. Si une Stella est certainement appréciée au terme d’une journée de voyage, elle ne figure cependant pas parmi les meilleures bières du monde. Plus chère, la Stella Export est plus brune, plus forte et un peu meilleure, la qualité variant cependant d’une bouteille à l’autre.

     

             Malgré leur taux d’alcool élevé, les vins égyptiens ne sont guère recommandables. Très résiné, le blanc rappelle l’influence grecque sur la culture égyptienne ; le rouge est sec et acide. En revanche, comme la Grèce, l’Egypte produit un ouzo parfumé à l’anis, alcool blanc et fort qui devient laiteux lorsqu’on l’allonge avec de l’eau, ainsi qu’une variante égyptienne de l’ouzo, le zebib. Ces deux alcools sont particulièrement agréables à boire. Proposés dans tous les grands hôtels et restaurants très ouverts aux touristes étrangers, bières, vins et alcools d’importation sont beaucoup plus onéreux que les versions locales, moins séduisantes.

     

             Le café égyptien ressemble à celui que l’on boit en Grèce et en Turquie ; fort et sucré, il est servi dans de minuscules tasses, parfois relevé de graines de cardamome. Le thé se boit noir et dans de petits verres ; les Egyptiens l’aiment très sucré, y ajoutant jusqu’à cinq ou six cuillerées de sucre [1] [2]


    [1] BOISSONS NON ALCOOLISEES

    La plupart des habitants ne boivent pas d’alcool, interdit par la religion musulmane, et beaucoup ne peuvent pas s’offrir de boissons non alcoolisées en cannettes. C’est pourquoi on rencontre tant de vendeurs de jus de fruits dans les rues. Les boissons proposées sont en fonction de la saison. En dehors des plus courantes – orange, goyave, banane ou citron vert -, vous pourrez goûter le jus de canne à sucre ou de tamarin, ainsi que des boissons plus exotiques à base de réglisse, hibiscus, caroube, fenugrec ou anis.

     

    [2] LE TABAC « A BOIRE »

    La plupart des hommes égyptiens, ainsi que certaines femmes, sont des fumeurs invétérés. Les Egyptiens sont fervents de tabac « à boire » et dans de nombreux cafés, les clients peuvent s’essayer au tabac nature ou parfumé dans une chicha, grande pipe à eau en verre et en laiton, prisée des traditionalistes. Bien que refroidi par l’eau dans laquelle il bouillonne, le tabac produit des sensations fortes.

    Egypte-15.gif

     



    votre commentaire
  •             L’art égyptien ancien est peu connu. On peut seulement constater que les peintres dont les œuvres rehaussent les murs de tombeaux millénaires avaient une parfaite maîtrise des lignes et des couleurs, ainsi qu’un merveilleux talent en matière de mélange des pigments, comme l’attestent leurs peintures, dont les couleurs sont superbement préservées.

     

             L’art moderne a souffert à la fois d’un manque de subsides gouvernementaux et d’aides de la part de mécènes, et en dehors du Caire, peu d’événements culturels sont facilement accessibles au visiteur. Même dans la capitale, on ne peut que regretter l’absence de manifestationS culturelles, à la fois intellectuelles et populaires. Jadis prospère, l’industrie cinématographique, qui produisait des films pour l’Egypte, mais aussi pour l’ensemble du monde arabe, a été sévèrement menacée par l’arrivée de la vidéo et des chaînes satellites de TV. L’interdiction, traditionnelle dans l’islam, de la représentation d’être vivants a gravement freiné le développement des arts plastiques, et plus récemment, l’intégrisme a manifesté ses tendances répressives dans le domaine de l’art, du cinéma, du théâtre et de la littérature.

     

             [1]En 1996, l’Egypte a enregistré un succès international sans précédent avec le représentation de l’opéra de Verdi, Aïda, dans le temple de Karnak à LouXor, mais les actes terroristes des intégristes musulmans ont compromis l’avenir de telles manifestation. Au Caire, en dehors des spectacles proposés dans les hôtels pour touristes, citons les opéras d’origine étrangère et les concerts donnés au nouvel opéra, ainsi que les pièces de théâtre en anglais et en arabe au théâtre Gumhuria ou au théâtre Wallace, à l’université américaine. Des spectacles de danse du ventre sont proposés aux touristes dans les discothèques dépendant des principaux hôtels.



    [1] LA MUSIQUE

    L’Egypte dans sur divers rythme, même si les touristes parviennent difficilement à découvrir autre chose que la soi-disant danse du ventre dans les hôtels. Musique rythmée de la vallée du Nil, la say’idi se joue avec un tambour, le naharsan et une clarinette, la mismar saiyidi. Chaque région possède ses traditions musicales ; fellahi dans les villages du delta, sawahlee sur la côte méditerranéenne, musique nubienne, bédouine, classique – autant de variétés que les oreilles occidentales ont du mal à différencier Alliance d’influence pop occidentales et de rythmes traditionnels, le jeel est très apprécié des jeunes citadins.


    Egypte-4.gif



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique